Keynote Presentations

Dr. Katy Arnett

From Deficits to Barriers to Opportunities:  Transforming what it means to be an inclusive language educator

Being an inclusive language educator is not simply about curating and implementing a list of specific teaching practices that facilitate access and support proficiency development for all students.  Inclusive language teaching is a process, constantly evolving and iterating.  These dual changes occur because we expand our knowledge of our students’ needs and identities and put that in conversation with the also-evolving goals, structures, and practices of our language programs.

 In this keynote, I will speak to the ways we have oriented ourselves towards the work of inclusive practice in language education over the years—and how some of those histories are still very much a part of our present policies and practices.  I will trace the ways we have framed disability and learner differences, and how current conversations around equity, discrimination, and fundamental human rights can reveal new opportunities to recognize our current successes, reframe our ideas and actions moving forward, and reinvigorate the energy around the value and potential of language classrooms.

Biography

Katy Arnett, Ph.D. is a Professor of Educational Studies at St. Mary’s College of Maryland, where she teaches courses on how to support English Language Learners (ELLs) in the K-12 classroom, integrating technology into classroom instruction, and methods of instruction.  Her research interests primarily focus on issues implicated in the inclusion of different student populations in language learning experiences. Prior to entering teacher education, she taught French at the secondary level in the U.S.  Katy was a 2012-2013 Fulbright Scholar at the Second Language Research Institute of Canada at the University of New Brunswick, where she also was affiliated as an Honorary Research Associate through 2018.

 Katy is the co-author (w/Renée Bourgoin) of Access for Success: Making inclusion work for language learners (Pearson Education Canada, 2018), author of Languages for All: How to support and challenge students in the second language classroom (Pearson Education Canada, 2013), and co-editor (w/Callie Mady) of Minority populations in Canadian second language classrooms (Multilingual Matters, 2013).  She has been a senior author and co-senior author of FSL classroom materials, as well as a contributing specialist in differentiation and inclusive practices to multiple FSL textbook programs.  Katy has authored a variety of scholarly and practitioner articles aligned to the various themes in her research, as well as facilitated over 100 professional development workshops and presentations across Canada and the U.S.  Katy is currently preparing the manuscript for her new text, which is best described as a ‘heavily overhauled update of Languages for All.’


Dr. Monica Tang

« Une perspective identitaire sur le défi de la rétention et du recrutement des enseignants de français »

Dernièrement, le gouvernement fédéral investit des grosses sommes pour analyser et pour trouver des solutions aux défis de la rétention et du recrutement des enseignant×e×s de français à travers le Canada. Les solutions simples que l’on trouve ne sont pas toujours durables. En effet, pour comprendre ce défi complexe, il faut faire face à la réalité qu’une majorité importante de nos enseignant×e×s ont le français comme langue additionnelle/seconde et sont eux-mêmes finissant×e×s de nos programmes. D’une part, ceci est un indice du grand succès de nos programmes. Mais d’une autre part, pour réussir à long terme dans ce métier, il faut savoir développer un sentiment d’appartenance et une identité positive liée au français. Sinon, l’insécurité linguistique et le sentiment d’isolation que vivent certain×e×s enseignant×e×s peuvent lentement les pousser à abandonner ce métier. Dans cette conférence interactive, Monica Tang s’inspire de sa recherche doctorale sur l’identité des enseignant×e×s de français en C-B pour animer une discussion autour de la question identitaire des enseignant·e·s et des élèves de nos programmes de français.  

Nous nous poserons les questions suivantes : Comment peut-on, en tant que leader et/ou enseignant×e, participer à créer et à maintenir des communautés professionnelles qui soient inclusives et qui inspirent un sentiment d’appartenance ? Comment peut-on aider les enseignant×e×s à adopter des pédagogies qui favorisent la construction d’une identité linguistique positive chez les jeunes apprenants pour qu’ils veuillent continuer à vivre en français et pour que l’option de devenir enseignant×e de français un jour puisse être une source d’inspiration et une réalité positive ?  (255 mots)  

Biographie de la conférencière : 

Monica Tang a enseigné dans le programme d’immersion française depuis près de vingt ans en Colombie-Britannique. Présentement, elle travaille avec les enseignant×e×s de français dans les programmes d’études supérieures professionnelles (ESP) à l’université Simon Fraser. En 2019, elle a initié un projet pilote avec les étudiant×e×s -maitres du programme de formation initiale en éducation (FIE) pour leur offrir un soutien linguistique et identitaire. Cette année, ce projet pilote est officiellement devenu un cours crédité pour les étudiant·e·s-maîtres. Son doctorat, complété en 2020, porte sur l’identité bilingue des enseignants de français. Elle est présentement en rédaction d’une ressource visant à aider les enseignant·e·s d’immersion à adopter une approche identitaire dans leurs pratiques pédagogiques.  Elle siège aussi sur le comité administratif de l’ACPI (Association canadienne des professionnels de l’immersion) comme représentante de la Colombie-Britannique.