Le gouvernement de la Colombie-Britannique proclame la période du 30 janvier au 5 février « Semaine de célébration des programmes d’immersion en français », afin que les élèves, les enseignants et les collectivités aient l’occasion de célébrer et de faire connaître les réussites de ces programmes.

Les élèves qui sont inscrits aux programmes d’immersion en français suivent les mêmes programmes d’études que ceux du secteur anglophone, mais l’enseignement en classe se donne en français. L’immersion en français permet aux élèves de devenir bilingues, tout en acquérant une compréhension culturelle et des compétences liées à la pensée créatrice et à la pensée critique.

Au cours de cette « Semaine de célébration des programmes d’immersion en français », les élèves, les enseignants et les familles de partout dans la province seront conviés à des carnavals d’inspiration culturelle francophone. Les participants pourront alors écouter de la musique canadienne-française, apprendre des danses folkloriques traditionnelles et déguster différents mets franco-canadiens. Ces activités, qui sont planifiées dans de nombreuses collectivités, sont organisées par les sections de la C.-B. et du Yukon de l’organisme Canadian Parents for French, un réseau national de bénévoles qui favorisent l’apprentissage du français langue seconde pour les jeunes Canadiens. Jetez un coup d’œil sur les activités de votre région : http://bc-yk.cpf.ca/about-us/chapters/.

Dans quelques jours, des représentants du Ministère souhaiteront « bon voyage » à 34 élèves de 10e et 11e année provenant de tous les coins de la province, qui séjourneront trois mois au Québec dans le cadre du Programme d’échanges Québec-Colombie-Britannique. Ces élèves vivront pleinement en français et s’imprégneront de la culture francophone puisqu’ils seront hébergés dans des familles hôtes et fréquenteront une école francophone. Le Ministère contribue à ce programme en association avec le gouvernement fédéral.

La proclamation de la « Semaine de célébration des programmes d’immersion en français » renforce l’appui accordé par le gouvernement provincial aux programmes d’immersion en français. Au cours des 10 dernières années, les inscriptions à ces programmes ont augmenté de près de 30 pour cent dans les écoles publiques. À l’heure actuelle, plus de 53 000 élèves étudient en immersion dans des écoles publiques et indépendantes de toutes les régions de la province.

Étant donné le succès de ses programmes de langue française, le ministère de l’Éducation a créé récemment un comité composé d’administrateurs scolaires, d’enseignants, de partenaires du secteur de l’enseignement postsecondaire et de groupes de parents d’élèves qui auront pour tâche de trouver des moyens de répondre à la demande croissante pour ces programmes.

Citations :

Mike Bernier, ministre de l’Éducation

« Le programme d’immersion en français permet aux élèves d’enrichir leur vie en s’initiant à une nouvelle langue et à une autre culture. De plus, les élèves qui ont appris le français comme langue seconde ont une longueur d’avance quand vient le temps pour eux de se joindre au bassin croissant et talentueux de la population active de la Colombie-Britannique. »

Diane Tijman, présidente, Canadian Parents for French, sections de la C.-B. et du Yukon

« Nous savons que le fait d’apprendre plusieurs langues favorise l’ouverture d’esprit, et aide les jeunes élèves à développer un sentiment d’empathie et à comprendre d’autres cultures. Aujourd’hui, plus que jamais, nous savons à quel point il est important que notre système d’éducation offre aux jeunes la possibilité d’apprendre d’autres langues et de parvenir à comprendre la culture d’autres peuples. »

Informations sommaires :

  • L’effectif du programme d’immersion en français représente 10 % de la population scolaire du système d’écoles publiques de la Colombie-Britannique.
  • Le programme d’immersion en français est offert sous deux formes : l’immersion précoce, dès la maternelle, et l’immersion tardive, à partir de la 6e année.
  • Les élèves britanno-colombiens qui obtiennent leur diplôme du programme d’immersion en français reçoivent deux diplômes : le diplôme Dogwood et le diplôme de fin d’études secondaires (le Cornouiller).
  • L’an dernier, près de 2 300 élèves ont obtenu leur diplôme du programme d’immersion en français dans la province.